Chaque jours compte… pour lire un livre

Là où tu iras j’irai

Coucou les liseuses et liseurs !! ;)

Comment allez vous?? De belles lectures?? N’hésitez pas à me faire part de vos coups de coeur afin que je puisse les découvrir!! Certaines (et oui une majorité de filles me suivent) m’ont donné leur avis sur ma page instagram ou sur Facebook, mais n’hésitez pas à nous en faire partager ici!!

Bref, ce soir je voulais vous présenter le roman de Marie Vareille, intitulé « Là où tu iras j’irai » (Si comme moi, en lisant le titre tu te mets à fredonner : FONCE!!!!) 9782863744284-001-T

 

Ce que nous en dit l’éditeur : « Isabelle a 32 ans, un chihuahua nain prénommé Woody-Allen et une carrière d’actrice comparable à celle du Titanic : prometteuse en théorie, catastrophique en pratique.
Le jour où elle refuse la demande en mariage de l’homme qu’elle aime, sous prétexte qu’elle ne veut pas d’enfant, elle se retrouve à la rue, avec pour toute fortune vingt-quatre euros sur son compte en banque. Elle est alors forcée d’accepter le seul travail qu’on lui propose : utiliser ses talents de comédienne pour séduire Jan Kozlowski, un jeune veuf sur le point de se remarier.
La voilà donc partie en Italie, dans la maison de vacances de la richissime et déjantée famille Kozlowski. Seule ombre aux deux semaines de dolce vita qui se profilent : pour exécuter en toute discrétion sa mission « séduction », Isabelle devra jouer le rôle de l’irréprochable nanny anglaise de Nicolas, 8 ans, qui n’a pas prononcé un seul mot depuis la mort de sa mère cinq ans plus tôt. Isabelle est bien loin d’imaginer à quel point cette rencontre improbable avec ce petit garçon blessé par la vie va bouleverser sa vision du monde. « 

 

Ce que moi je vous dit :

Alors le Titre a été un déclenchement impulsif de lecture!!! Naaaaaaan mais sérieux??? Vous n’êtes pas en train de fredonner les paroles de cette chanson mondialement connue???? (ouhhh ouuhouhouh, j’irai où tu iras, ouhhh ouhouhouh Mon Pays sera toi) Bon ok, je m’emballe peut être un peu, mais JJ (pour les intimes) et Celiiiiine… mes idoles!! looool

Sinon encore une fois la couverture est indéniablement représentative de cette histoire (dépaysement assuré), et encore une fois, cette paire de converse = identification oblige!!!! (et oui je peux passer l’année avec  mes converses aux pieds!!)

Sinon dans le détail, j’ai adoré le style, l’écriture est très agréable et accessible. Je me suis régalée avec les personnages (surtout les personnages secondaires), les situations rocambolesques, les paysages d’Italie où j’aimerai bien y passer quelques jours!

Il n’en reste pas moins que l’auteur y glisse énormément de sentiments « actuels » où notre société nous dicte des attitudes, des remarques qui ne nous correspondent pas (gros coup de coeur pour le mal être d’Adriana et de sa soeur). J’ai tellement aimé la relation Isabelle / Nicolas, et le lien avec MA… euh LA chanson.

Le dénouement m’a suffisamment surprise pour ne pas me dire que le roman était téléphoné. En quelques mots, ce livre est une parfaite illustration du « roman feel good » :  idéal pour se divertir, rire, sourire, éprouver une palette de sentiments sans se prendre la tête. Une belle réussite.

Et vous? vous l’avez lu/ aimé/ dévoré?

Bonne lecture!!!

M.

 

17 janvier, 2018 à 20 h 49 min | Commentaires (0) | Permalien


Les yeux couleurs de pluie

coucou les liseuses et les liseurs !! ;)

Comment allez vous?? Ici, je poursuis tranquillement mes lectures, et je reviens très vite avec une saga que je viens de découvrir et qui est très sympa (j’en suis au dernier tome… article en perspective!! encore un!! LOL)

Aujourd’hui je vous parle d’un roman que j’ai choisi grâce au pitch… Je vous vois venir avec vos yeux ébahis… Hein?? Quoi??? mais qu’est ce quelle nous raconte celle-là!????!! elle nous saoule depuis 15 plombes avec ses phrases « ne lisez pas le pitch, c’est surfait!! », « laissez- vous surprendre!! » et là elle nous sort qui?? qu’elle a lu le résumé??!!!!!! Mais elle se moque de nous????

CALME!!! Je vous explique : j’aime le changement et ne pas m’engluer dans un quotidien déjà trop étouffant!! Alors OUI!! Bouleversez vos habitudes vous verrez vous ferez de chouettes découvertes!!

Donc le roman d’aujourd’hui s’intitule « Les yeux couleur de pluie » de Sophie Tel Men couv21465525

« Étudiante en médecine, Marie-Lou est, du jour au lendemain, affectée à Brest. Autant dire le bout du monde pour celle qui n’a jamais quitté sa Grenoble natale. Une nouvelle existence commence alors pour elle, loin des siens, de ses montagnes  : il va falloir s’habituer au climat, à la région, à la collocation, aux collègues… Surtout, c’est l’insouciance et la légèreté de ses vingt-cinq ans qui vont être confrontées à la dure réalité du monde hospitalier. Une nuit, elle croisera Matthieu, interne en ORL. Ce loup solitaire, mystérieux et poétique, arrivera-t-il à lui faire une place dans sa vie  ? « 

 

Mon avis : 

j’ai d’abord été séduite par le lieu : la Bretagne!! j’ai découvert cette région (enfin une partie) l’an dernier, et j’avoue avoir eu un vrai coup de coeur! Alors replonger dans ces paysages était une évidence et un délice! On ajoute à ça un environnement pro à la Grey’s Anatomy et on obtient un livre pétillant, drôle et émouvant.

Les personnages sont très attachants, le milieu hospitalier y est décrit de façon très accessible mais réaliste. Et comme souvent, je me suis très rapidement identifiée à la narratrice que j’ai suivi avec bonheur ! La preuve : j’ai dévoré les pages sans m’en rendre compte. En bref, c’est une très belle découverte et un super moment de lecture en perspective! Alors si vous voulez une jolie histoire dans un cadre de vacances, lisez-le!

Bonne lecture,

M.

PS : on me glisse dans l’oreillette qu’une suite est déjà sortie, l’avez vous lu/aimé/detesté???

 

14 janvier, 2018 à 13 h 09 min | Commentaires (0) | Permalien


Les carnets de Cerise

coucou les liseuses et liseurs! ;p

Comment allez vous?? Ici les microbes vont et viennent dans la maison et clairement, c’est fatiguant!!! Je profite néanmoins d’une soirée où je ne suis pas trop H.S. pour vous faire une petite (oui, on a bien dit « petite« ) chronique!

Ce soir, il s’agit d’une Bande Dessinée que j’ai découverte grâce à ma choupinette qui était clairement attirée par la couverture!! (Telle mère, telle fille me direz-vous, et vous avez bien raison!!!) Donc histoire de lui faire plaisir son papa lui a glisser le tome 1 dans son calendrier de l’avent… euh, quoi??? j’ai dit   »glisser »…. mouahahahaha la bonne blague!! Bref!! elle a sauté au plafond et le père noel lui a rapporté les tomes 2 et 3. (Vous le sentez le teasing des prochains articles?? ^_^)

Alors pour  la couverture ça donne çà :Carnets Cerise1  Le titre de ce tome 1 : Le Zoo Pétrifié

 

Et pour le pitch, ça donne çà : « Cerise est une petite fille âgée de 11 ans, qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière, et a même déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement, les adultes. Ils sont si compliqués qu’elle souhaiterait mieux les comprendre. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent au fond d’eux. Prenez Michel… Tous les dimanches, ce vieil homme s’engouffre dans la forêt avec de gros pots de peinture à la main. Qu’y fait-il donc toute la journée ? Repeint-il une vieille maison ? Décore-t-il des arbres ? Et pourquoi a-t-il l’air si triste quand il rentre le soir ? Suivez Cerise, pas à pas, dans sa première enquête qui vous mènera au coeur de la forêt, à la découverte d’un lieu fabuleux !...« 

 

Enfin pour mon avis, ça donne çà : FONCEZ!

Les dessins sont d’une douceur, les couleurs y sont tendres, les textes sont très accessibles mais pas gnangnan pour deux sous (oui, c’était ma crainte); l’histoire se tient et nous tient en haleine… si si je vous jure, on cherche a découvrir le secret de Mr Mystère, et pour finir, ça nous replonge délicatement dans notre enfance ou tout du moins ce qu’on aurait rêver y vivre!!

La présentation et la conclusion de la BD sont très plaisantes et originales car présenter sous forme de carnet de voyage, un petit peu de croquis, un soupçon de scrapbooking et on obtient une carnet(journal intime) des plus sympathique à lire!

Pour ma fille, le retour est le même : elle adore, elle s’identifie énormément à Cerise et ses deux copines, et je pense qu’elles se ressemblent énormément sur l’imagination débordante d’inventer des aventures à des personnes inconnues, comme sur sa volonté d’aider les autres….

Vous l’aurez compris je ne peux que vous conseiller cette lecture!! Ou alors de l’offrir à un anniversaire : effet garanti !!!!

Bonne lecture,

M.

11 janvier, 2018 à 21 h 01 min | Commentaires (1) | Permalien


Confess

Coucou les liseuses et liseurs!!! ;)

images-2

Bonne année!! Bonne Santé!! Mes meilleurs veux!!!!

L’heure du bilan a sonné, et je peux vous dire que je ne suis pas mécontente que 2018 s’offre à moi!! Et pour cause, ça signifie de nouveaux projets, de nouveaux défis, de nouvelles aventures, mais surtout de nouvelles LECTURES!!!! <3 J’ai lu 65 livres en 2017 (alors que mon objectif était de 50, hihihi) et je compte bien être encore séduite par de multiples livres et auteurs cette année! Je n’ai pas été très présente ces derniers mois, mais qui dit nouvelle année, dit nouvelles bonnes résolutions!! :D

 

Aujourd’hui, je vous partage un nouveau coup de coeur!! j’avais été complètement séduite par ma lecture précédente de MaybeSomeday, et cette fois encore Colleen Hoover m’a embarqué dans son histoire avec Confess. 81-uHo1jE6L

 

Vous me connaissez trop bien maintenant, et vous savez pertinemment que je ne lit plus les résumés/4ème de couverture/ou autres mots d’éditeur depuis bien longtemps, mais pour ceux qui aime toujours avoir une petite piste de réflexion/critère de choix, je vous glisse ici, le fameux « pitch » : « Ce qu’il faut dire ? Ce qu’il faut taire ?
Chacun de leur côté, Auburn et Owen charrient le poids d’un lourd passé. Elle, jeune femme fonceuse, est bien décidée à saisir sa chance. Lui, artiste insaisissable, tire ses tableaux des confidences des autres. Lorsque, par hasard, Auburn pénètre dans la galerie d’Owen et s’y fait embaucher, l’attirance est immédiate. Mais l’ombre des non-dits s’invite bientôt dans leurs rapports. Quant à une confession, elle les condamnerait sans doute à jamais… »

 

Pour moi, Colleen Hoover a cette douceur véritable dans la description de ses personnages qui les rend bel et bien réels… J’ai été persuadée d’avoir croisé Auburn dans une rue l’autre jour… si si, je vous jure, et c’était très perturbant!!

Encore une fois, l’histoire est saisissante, les sentiments sont violents et fort, le poids du passé est paralysant, et j’ai aimé me débattre avec les personnages au fil des pages. La dureté du quotidien d’Auburn et d’Owen y est décrit avec une justesse déroutante, mais ce qui m’a le plus scotché, je crois, sont les confessions… J’ai lu ce livre avec beaucoup d’émotion (empathie exacerbée, bonjour!!!), et la situation familiale d’Auburn m’a réellement chamboulée. Aurai-je pu faire comme elle? je ne pense pas…

Je ne peux pas trop en dire sans vous dévoiler les moments les plus sentimentals du roman, mais si vous ne connaissez pas encore Colleen Hoover, je ne vous conseillerai qu’une chose : LISEZ-LE!

Bonne lecture,

M.

3 janvier, 2018 à 16 h 33 min | Commentaires (0) | Permalien


Trop beau pour être vrai

coucou les liseuses et liseurs ;)

Comment allez vous en cette fin de WE ensoleillé? Le soleil (pour certain) annonçait la fin des vacances de la Toussaint, et demain retour à l’école pour les nains (et pour moi aussi :-/ ).

Je profite donc de mes derniers instants de « tranquillité » pour vous parler d’une de mes dernières lectures : Trop beau pour être vrai… de Kristan Higgins.

bm_CVT_Trop-beau-pour-etre-vrai_897

J’ai déjà lu plusieurs romans de cette auteure et encore une fois je m’attendais à une lecture légère et divertissante, et je dois dire que… tut tut tut, pas si vite!!!

Alors, pour faire une présentation rapide du livre, l’éditeur nous dit :

« Invitée à son quatrième mariage de l’année… et toujours pas l’ombre d’un cavalier pour l’accompagner ! Grace ne voit plus qu’une solution pour rassurer ses parents et ses sœurs, épouvantés à l’idée qu’elle ne termine sa vie auprès de son chien Angus et de son meilleur ami gay : s’inventer un petit ami. Mais attention, le nec plus ultra des petits amis !  Riche, brillant, drôle, volontaire mais attentionné, solide mais tendre. Cerise sur le gâteau : cet homme parfait sera littéralement fou d’elle. Bref, un innocent mensonge, pour rassurer tout le monde…« 

Oulala!! Quoi??? C’est pas un roman qui peut postuler au dernier prix littéraire en vogue????  Eh bah NON!! Encore une comédie romantique??? Eh bah OUI!! C’est un livre qui permet de lâcher prise sur son quotidien sans pour autant nous demander de réels efforts! (en ce début de vacances scolaires, l’i-dé-al)

Et puis cette couverture est trop tentante (coeur de midinette, exprime toi!!)… Alors oui, j’aime l’humour de l’auteur (surtout pour ses personnages secondaires)… mais je dois bien l’avouer, ce bouquin m’a moins emballé que les autres… Pourquoi me direz vous?… j’en sais trop rien, en fait! Peut être parce que Grace est un poil trop maladroite et naïve à mon gout, ou bien c’est le mystère un peu trop développer autour de Callagahan , ou encore la présence de la famille (trop) encombrante/étouffante/envahissante (rayez la mention inutile), ou encore les réactions de ses élèves (oui elle est prof!! LOL), ou tout simplement la situation de base : le fiancé qui plaque l’héroïne quelques jours avant le mariage pour sa …. pfffff naaaaaaan mais ça va pas la tête, je ne vais pas tout vous dévoiler!!!!

Bref, j’ai apprécié la fraicheur et le comique des personnages, j’ai passé un bon moment mais rien d’exceptionnel… Si je devais le résumé, je dirais que c’est un livre idéal pour lézarder à la plage (hein?? quoi?? on me dit dans l’oreillette que l’été est encore loin… snifff!) mais je vous conseille de tenter un autre titre de Kristan Higgins.

Bonne lecture,

M.

5 novembre, 2017 à 22 h 39 min | Commentaires (0) | Permalien


La mort est une femme comme les autres

Coucou les liseuses et liseurs ;)

comment allez vous en cette veille d’Halloween??? Vous avez trouvé votre déguisement? vous avez réalisé votre Jack’O Lantern?? Ici c’est fait (et chacun la sienne, soit 4 petites têtes effrayées et effrayantes!! LOL)

Quoi de mieux pour vous parler du dernier roman de Marie Pavlenko que j’ai lu!! « La morte est une femme comme les autres« 

 

couv43884438

PitchImaginez un monde où personne ne s’éteint. Imaginez un service de soins palliatifs où personne ne succombe. Imaginez un univers où la mort en a ras la faux et fait un burn out. Emm n’en peut plus. Un matin, elle s’arrête et s’assoit. Ses bras sont de plomb, elle pèse une tonne, elle ne peut plus se lever. En se laissant aller à son spleen, elle rencontre Suzie, une jeune femme dont la gentillesse va l’émouvoir. Commence alors un périple extraordinaire au cours duquel Emm va découvrir la richesse de la nature humaine.

 

 

 

Mon Avis :

Que j’ai aimé l’humour décalé, le cynisme de la Faux, la situation rocambolesque d’Anatole, la gentillesse de Suzie et bien sur la spontanéité d’ Emm

Pour moi, c’est une nouvelle réussite!On est sur un sujet nouveau qui est tourné de façon hilarante! Marie m’a séduite il y a plusieurs années avec le livre de Saskia (saga de 3 tomes excellents), et continue aujourd’hui!

Meilleur qu’une boite de cachetons, les pages vous laisse un sourire aux lèvres après l’avoir refermé… je vous garantie un très chouette moment!!! A LIRE!

Bonne lecture,

M.

30 octobre, 2017 à 12 h 00 min | Commentaires (0) | Permalien


Quand la nuit devient jour

coucou les liseuses et liseurs ;)

Vous avez un beau week-end ensoleillé?? 

Aujourd’hui je reviens avec un livre d’une auteure que j’affectionne beaucoup : Sophie Jomain! Oui, oui, ce nom vous dit quelque chose??  c’est l’auteure de la saga des anges dont je vous parlais ou encore la saga des étoiles de Nous Head ici.

Aujourd’hui je voulais vous parler de Quand la nuit devient jour

Unknown-7

Si on lit la 4ème de couverture, on y découvre ces mots :

« On m a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m enfonce une épine dans le pied, décrire l échauffement d une brûlure, parler des n uds dans mon estomac quand j ai trop mangé, de l élancement lancinant d une carie, mais je suis incapable d expliquer ce qui me ronge de l intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà.
La dépression.
Ma faiblesse.
Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n est en mesure de m aider. Dieu, la science, la médecine, même l amour des miens a échoué. Ils m ont perdue. Sans doute depuis le début.
J ai vingt-neuf ans, je m appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois.
Le 6 avril 2016.
Par euthanasie volontaire assistée.« 

 

Alors voilà, on est loin des Anges et de sa fantaisie, ainsi que la féérie des étoiles, mais mon dieu que cette écriture m’a plu!!! Encore une fois, Sophie Jomain a su me chuchoter à l’oreille comme la petite voix de notre conscience, et BIIIIIIIMMMMM, j’ai pris une claque!!! Le changement de style est extrêmement bien fait, sans être « gnan gnan » ni guimauve… Le sujet n’est pourtant pas facile, si ce n’est tabou… (Et oui, on pourrait faire le parallèle avec « avant toi » mais très rapidement on découvre une autre espèce de maladie qui anéantie tout espèce de comparaison!)

On sent la determination de Camille, son mal être et sa culpabilité comme si elle faisait partie de nous, lecteur. On vit la souffrance au quotidien de cette jeune femme comme si c’était la notre… On compte les jours, comme si c’était notre décision… 

J’ai ri, j’ai soupiré, j’ai souffert, j’ai pleuré (beaucoup), j’ai suffoqué, j’ai voulu arrêter le temps (et je me suis sentie happé par les pages sans pouvoir rien n’y faire!!!).

Ce livre est une vraie réussite!!! Bravo Sophie!! Cette pépite m’a énormément fait grandir, m’a fait me questionner (surtout sur l’amour que l’on porte aux siens, et dans quelles mesures, savons nous vraiment ce que ressent autrui??…) , mais j’en suis ravie!!!

Par contre, il faut qu’on parle de cette fin… Naaaaaaaaan mais cette fin!!!!!!!!! Je l’aime… en fait non, je la déteste… en fait je sais plus!!!!! je veux savoir!!! Car même si la fin est d’une beauté atroce, j’adorerai… une suite!!!! ;)

Sur ce,

Bonne lecture,

M.

 

15 octobre, 2017 à 21 h 51 min | Commentaires (2) | Permalien


Maybe Someday

coucou les liseuses et liseurs ;)

Comment allez vous?? ici je me régale jour après jours en courant les pages de ma Kindle… oui, c’est encore un coup de coeur!!

Je découvre Colleen Hoover (15 ans après tout le monde… -_- ) et quelle découverte!!!

Unknown-6

NAAAAAANNN mais Wahooo!! (oui oui mon coeur de midinette s’est largement affolé tout au long de ma lecture!!) et vous allez vite comprendre pourquoi!

Alors NON, aujourd’hui pas de pitch, de résumé, de mot d’éditeur… que dalle, nada, niet, RIEN!!!

Faites moi confiance, et laissez la musique vous séduire!…

(Hein??? Ella a dit musique?? mais c’est un blog de lecture!! c’est bon on l’a perdue, là!! … Elle a craqué!!!)

Maaaaaaiiiiiiissss si!! je vous rassure il me reste (une petite partie) de ma raison!! Je vous explique rapidement le principe (surprenant) de cette lecture : il s’agit ici d’une expérience très particulière où l’auteure vous invite à vous laissez bercer par la sublime musique et voix de Griffin Peterson.

 

Mon Avis :

Bon ok, ai-je besoin de préciser que j’ai adoré ce roman??? non je ne crois pas… Je me suis creusée la tête plusieurs jours pour rédiger cet article… je ne veux pas trop en dire, et finalement c’est très compliquer de vous en faire l’éloge (à juste titre) tout en gardant la saveur de la découverte au fil des pages des différents personnages extrêmement attachants… Le paradoxe de l’innocence de la jeunesse et la maturité forcée de certains est si délicatement décrite, que j’ai une envie irrépressible de relire ce livre!

Bon j’avoue ma PAL est tellement longue que je ne suis pas sure de m’y replonger tout de suite mais il est vrai que je vais lire d’autres livres de Colleen Hoover sans hésiter bien longtemps (hormis peut être pour choisir le titre du prochain!)

Un plus aussi, est la présence en fin d’ouvrage la traduction des chansons, qui peut permettre aux moins anglophones d’entre nous de ne rien perdre de la situation.

Bon en résumé, vous devez le lire!!!! j’ai hâte d’avoir votre retour dessus!!!!!

Bonne lecture,

M.

8 octobre, 2017 à 16 h 29 min | Commentaires (0) | Permalien


Givrées

Coucou les liseuses et liseurs ;)

Je vais tenter de reprendre un rythme un peu plus régulier dans mes publications (et attendez-vous à du lourd!!)!!

Aujourd’hui, je reviens avec un vrai coup de coeur !! Grâce à une autre dévoreuse de livre ( Mzelle_Lexie ) qui a été emballée par cette lecture (et OH Grands Dieux que je la comprends!!!!) : j’ai Dévoré « Givrées » de Gina Dimitri.

Unknown-5  »La Vengeance est un mets… à dévorer glacé » … NAAAAANNN mais quel programme!!

Pour avoir une petite idée de ce que cette couverture peut bien cacher, je vous laisse les quelques mots de l’éditeur (pour les téméraires, vous connaisse la chanson : on saute le paragraphe et on se retrouve plus loin!!) :

« 

Il vous trompe, vous en avez la certitude…

Et vous ne comptez pas en rester là ?

 

Il vous ment, vous en avez la preuve…

Et vous avez la ferme intention de le lui faire payer ?

 

Il vous humilie, vous en avez assez…

Et vous cherchez de l’aide pour concocter votre vengeance ?

 

Il vous tarde de le voir ramper, vous supplier…

Et vous êtes prête à en payer le prix ?

 

Contactez-nous à l’adresse suivante:

« helpme@GIVREES.com »

  »

 

Mon Avis :

 

un REGAL!!

 

Alors oui beaucoup de choses m’ont très clairement plu dans ce roman!! Bon tout d’abord cette couverture, évidemment qui est tellement parfaite en alliant avec humour, le sexy et le cynisme…

Le style ensuite, qui me ressemble tellement m’a fait rire aux éclats, frissonné, émue… (bon comment dire ça simplement? :) m’a complètement mené par le bout du nez, où lors de la lecture des dernières pages, j’ai clairement halluciné!!! C’est évident que Gina Dimitri est complètement givrée, mais c’est pour notre plus grand plaisir!!

Et que dire de Clitorine ?? (oui, oui, vous avez bien lu!!!  Ses parents étaient de vraies peaux de vaches pour l’attifée d’un prénom pareil!!! o_O ) si ce n’est qu’elle ressemble à ma jumelle diabolique!!!! (l’identification avec le personnage était tellement facile… aller Maman, avoue G.Dimitri c’est un pseudo, et tu me l’a caché!!!) Elle est très drôle, attachante (voir même attachiante), elle parle exactement comme moi, c’est bien simple, j’avais l’impression de lire mes pensées ou paroles au fur et à mesure de la lecture!! (Ultra psycho le truc!! LOL)

Pour finir, ce Thriller est machiavélique à souhait, le plan est mené d’une main de maitre… et on en redemande!!!

Donc si vous n’avez pas encore compris, je vous assure que vous passerez un moment de lecture des plus savoureux!!! FILEZ le lire et dites moi en commentaire si vous avez été aussi séduit que moi!!!! Mais pour ma part, je vais me lire très vite un autre ouvrage de cette Dame!!

 

Bonne lecture,

M.

5 octobre, 2017 à 20 h 53 min | Commentaires (0) | Permalien


Sous le même toit

Coucou les liseuses et liseurs!!! ;)

vous allez toujours bien?? Ici on s’approche de mes saisons préférées : l’automne (et Halloween), suivi par Noel <3

Bref, j’adore l’automne car il est synonyme de cocooning, de plaid, de tasse de chocolat chaud et bien évidement de livres!!!!! Donc, à l’heure où les feuilles rouges tombent des arbres en douceur, j’ai lu « Sous le même toit » de Jojo Moyes

Unknown-4

Non, aujourd’hui vous n’aurez pas de pitch… Bah oui, il ne faut pas s’habituer aux bonnes choses, sinon on ne sait plus les savourer!! ;) Donc voici directement mon avis sur cette découverte!

L’auteur m’avait tout simplement bouleversé avec « Avant toi », et « Après toi », et j’étais curieuse de lire d’autres de ses romans!

Tout d’abord, ne vous fier pas à votre première impression… j’ai eu quelques difficultés a entrer dans le décor, mais une fois imprégnée de cette ambiance douce-amer, on est séduit par ce qu’on découvre en grattant un peu.

Ici l’histoire tourne autour d’une maison de famille, la « maison espagnole« … On y croise plusieurs personnages (plus ou moins attachants) mais l’histoire reste centrée principalement sur Isabelle et ses 2 enfants, Kitty et Thierry. Suite à un veuvage très brutale, cette jeune violoniste est loin d’être parée à gérer les dettes et la gestion du quotidien… 

Même si pour moi, le thème est nettement moins prenant que dans « avant toi« , de très nombreux sujets « sensibles » sont abordés (jalousie, dévalorisation de soi, adultère, ambiance de petit village, le jugement des autres, la valeur des choses…) avec justesse. J’ai aimé suivre la maturité d’Isabelle et sa lutte continuelle a faire survivre sa famille, avec ses doutes et ses faiblesses de maman seule.

Et vous? l’avez-vous lu?? avez vous lu d’autres titres de cette auteure??

Bonne lecture,

M.

1 octobre, 2017 à 21 h 59 min | Commentaires (0) | Permalien


1234